Le stockage d’énergie est-il le grand oublié de la nouvelle LApEl ?

Avec la révision de la LApEl, le Parlement est à nouveau confronté à un projet d’envergure, d’autant plus important pour le futur système énergétique de la Suisse que les relations avec l’UE sont incertaines et que la révision de la loi sur le CO2 a échoué.

La nouvelle loi doit prendre en compte de manière plus contraignante les objectifs en matière de sécurité d’approvisionnement et de politique climatique, et procurer ainsi la sécurité de planification nécessaire aux investissements. Mais qu’en est-il des installations de stockage qui sont la clé de l’intégration des secteurs de l’électricité, de la chaleur et de la mobilité, et qui s’avèrent indispensables à un approvisionnement énergétique fiable et économique à tout moment de la journée et de l’année ? La version révisée de la loi laissera-t-elle les fournisseurs de services de stockage flexibles dans un état d’incertitude peu favorable ? Qu’est-ce que cela implique pour l’ouverture totale du marché de l’électricité, également prévue par cette loi ? Et quelles sont les possibilités d’intégrer au système des solutions de stockage économiques et en adéquation avec le marché ?

Frank Krysiak, Université de Bâle, Forum Stockage d’énergie Suisse

Jörg Spicker, Senior Strategic Advisor de Swissgrid SA

Ronny Kaufmann, CEO de Swisspower SA, Groupe professionnel EAE de l’aee suisse

Patrik Meli, Managing Director MAN Energy Solutions Suisse SA

Feuille de route de l’AES